Tout savoir sur l’ail sauvage

Posted on 3 min read

Qu’est-ce que l’ail des ours ?

L’ail sauvage (allium ursinum), aussi appelé ail des ours, est un allium qui vit en Europe centrale. Il est également apparenté à l’ail, à la ciboulette et à l’oignon commun. L’ail des ours se trouve principalement à la lisière des forêts, dans les forêts ombragées, humides et riches en humus, mais aussi le long des plaines inondables et des rivières. Il peut être ramassé à l’état sauvage, mais aussi cultivé dans son propre jardin. La saison commence vers le début du mois de mars et dure jusqu’à la fin du mois de mai.

L’ail des ours a-t-il des vertus curatives ?

Au Moyen Âge, l’ail des ours ne portait pas encore le nom d’allium ursinum, mais était appelé herba salutaris, c’est-à-dire herbe de santé. Les Celtes et les Romains faisaient déjà confiance aux vertus curatives de l’ail des ours. Autrefois, l’ail sauvage était souvent utilisé comme plante médicinale, car on lui attribuait des propriétés curatives et anti-inflammatoires. Aujourd’hui encore, la médecine populaire l’utilise pour soigner les troubles digestifs et autres complications gastro-intestinales. Cela est dû à ses nombreuses huiles essentielles sulfureuses, qui ont un effet positif sur différents organes. Il s’agit donc bien d’un légume de printemps sain.

Le savais-tu ?
L’ail sauvage contient trois fois plus de
de vitamine C par rapport aux oranges !

Pourquoi l’ail des ours sent-il si fort ?

Deux à trois mois après la germination, les feuilles jaunissent en raison du réchauffement climatique de la couche supérieure du sol. C’est alors que se dégage l’odeur typique de l’ail. L’allicine, également présente dans l’ail, est responsable de cette odeur.

Quel est le rapport entre l’ail sauvage et les ours ?

C’est aux Romains que l’on doit le nom de l’ail des ours. À l’époque, on disait que la première chose que faisaient les ours après l’hibernation était de chercher les feuilles vertes et juteuses de l’ail sauvage afin de récupérer des nutriments importants. Cette explication n’a toutefois pas été confirmée. Il existe également d’autres hypothèses sur l’origine du nom.

Attention !
Les feuilles de l’ail des ours sont souvent confondues avec les feuilles toxiques du muguet et du safran dans les prés.

Quelles sont les utilisations de l’ail sauvage dans la cuisine ?

Les feuilles d’ail sauvage peuvent être utilisées à des fins très diverses. Le pesto d’ail des ours est une variante très appréciée (voire la plus appréciée ?), mais on peut également préparer du beurre aux herbes avec cette plante verte. Dans différents magasins, on trouve de l’ail des ours transformé en fromage, en gnocchis et spätzlis à l’ail des ours, en ravioli à l’ail sauvage et en nouilles à l’ail des ours. L’ail sauvage est également souvent utilisé pour aromatiser les plats de viande, tels que les saucisses et les pains de viande. La soupe à l’ail des ours est également un plat qui vaut la peine d’être goûté. Malheureusement, l’ail des ours perd ses substances sulfureuses à la chaleur. C’est pourquoi il est souvent consommé cru et mélangé à des salades, par exemple coupé en petits morceaux.

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

14 − 2 =

No Comments Yet.