Vin chaud – les principaux conseils et astuces

Posted on 4 min read

L’arôme subtil, doux et épicé des fruits et des épices monte au nez, une gorgée réchauffe de l’intérieur presque autant que la tasse réchauffe les mains. Que serait la saison froide sans vin chaud ! Mais d’où vient réellement cette coutume ? Et comment réussir le vin chaud parfait ? Nous répondons à ces deux questions dans cet article – avec des faits amusants.

Le vin chaud, une coutume millénaire ?

En fait, le vin chaud existait déjà dans l’Antiquité. Les Grecs de l’Antiquité ajoutaient des épices à leur vin rouge. On y ajoutait souvent des herbes, du miel et des fruits. La raison : le vin de l’époque était souvent acide et pouvait être affiné avec ces ajouts naturels. De plus, le sucre permettait de conserver le vin plus longtemps.

Bon, ce n’est pas encore tout à fait du vin chaud. Il manque la chaleur. Celle-ci n’a été ajoutée qu’au Moyen-Âge, quand on chauffait le vin pendant la saison froide avec une pierre chaude ou même un feu.

Un tel vin épicé était même considéré à l’époque comme un symbole de statut social. Seuls les riches pouvaient se permettre d’acheter des épices importées de pays lointains. On y ajoutait du poivre, de l’eau de rose ou de la fleur d’oranger, ce qui faisait du vin épicé une panacée.

Mais le vin chaud tel que nous le connaissons en bouteille n’existe que depuis 1956, grâce au négociant en vin d’Augsbourg Rudolf Kunzmann.

Voici comment faire le vin chaud parfait

Vin rouge ou vin blanc ?

C’est simple : c’est une question de goût. En fait, n’importe quel vin peut être utilisé pour le vin chaud. En Allemagne, par exemple, on trouve aussi du vin chaud à base de cidre.

C’est trop vague pour toi ? Voici d’autres points de repère :

  • Choisis des vins rouges au goût prononcé, par exemple des pinots noirs ou des cuvées.
  • Choisis des vins blancs fins avec une note fruitée ou épicée, comme le Riesling, le Silvaner ou le Chardonnay.
  • Seuls les vins vieillis en barrique sont à éviter : Leur goût légèrement boisé s’harmonise mal avec la douceur du vin chaud.

Tu veux faire ton propre vin chaud avec du vrai vin ? Alors essaie notre recette de vin chaud blanc !

Les meilleures épices à vin chaud

Si tu fais souvent ton propre vin chaud, ça vaut la peine d’avoir toujours un peu d’épices à vin chaud en réserve. La composition parfaite pour cela est bien sûr une question de goût. Mais les clous de girofle, l’anis étoilé, la cannelle et les écorces d’agrumes comme les oranges ou les citrons sont toujours une bonne base.

Pour obtenir une touche épicée vraiment fine, tu peux écraser tes ingrédients dans un mortier. Mélange les écorces de fruits fraîches avec un peu de sucre de canne, elles se conserveront ainsi plus longtemps.

Et n’exagère pas avec les épices ! Souvent, “less is more”. Après tout, tu ne veux pas noyer ton bon vin.

La bonne température

Attention : tu ne dois pas chauffer le vin chaud à plus de 78 degrés ! S’il devient plus chaud, il perd non seulement son goût, mais aussi son alcool. C’est pourquoi tu ne dois pas réchauffer ton vin chaud trop souvent.

De plus, il y a un risque de formation d’hydroxyméthylfurfural (HMF). Il s’agit d’un produit qui se forme lors de la décomposition du sucre et qui pourrait être cancérigène.

Donc : ne fais pas bouillir le vin chaud et ne le réchauffe que brièvement.

Vin chaud prêt à l’emploi : à quoi dois-tu faire attention ?

Tu n’as pas le temps ou l’envie de faire ton propre vin chaud ? Pas de problème ! Mais sache que la plupart des vins chauds sont fabriqués à partir de vins de mauvaise qualité et sont ensuite agrémentés de beaucoup de sucre, d’épices, d’arômes et d’additifs. Malheureusement, il n’est souvent pas déclaré quel vin constitue la base d’un vin chaud de grande surface. Fais donc bien attention à la liste des ingrédients des vins chauds achetés !

Il est préférable de choisir un vin chaud de vigneron. Ceux-ci doivent en effet respecter des directives strictes. Par exemple, leurs vins chauds :

  • doivent contenir exclusivement des raisins de leur propre domaine viticole,
  • ne peuvent pas être coupés avec de l’eau ou des jus de fruits, et
  • ne doivent contenir que des sucres naturels.

Tout ceci résulte généralement en vins individuels de grande qualité, souvent de qualité biologique. Cela vaut donc la peine de dépenser plus d’argent pour un vin chaud. N’hésite pas à consulter notre sélection de vins.

Faits amusants sur le vin chaud

Et ici, nous avons trouvé quelques faits amusants sur le vin chaud que nous voulons partager avec toi. Le savais-tu ?

  • Le vin chaud se présente généralement dans un gobelet en carton – en raison du risque que les conduites d’eau gèlent en dessous de 6 degrés et que les verres ne puissent donc plus être lavés sur les stands.
  • Il existe une loi qui dit que le vin chaud doit contenir au moins 7% d’alcool. 14,5 % est le maximum. (Nous te laissons décider si le vin chaud sans alcool n’est donc pas du vin chaud. 😉)
  • Des taches de vin chaud ? Le mieux est de les éliminer avec du sel, que tu laisses agir et que tu brosses ensuite. Il retire le liquide de la substance.

Maintenant, nous avons définitivement envie d’un vin chaud ! Toi aussi ?

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

17 − seven =

No Comments Yet.