Le goût du passé

Posted on 3 min read

Du pain d’épices et cookies sans gluten aux pépites de chocolat en passant par ceux à l’avoine et aux raisins secs, nous nous retrouvons dans une frénésie culinaire à la vitesse de l’éclair. Avez-vous déjà pensé à vos enfants, à vos parents, à vos voisins – comment vous allez leur faire plaisir pendant les fêtes de fin d’année ? Avez-vous vos propres recettes secrètes que vous chérissez ou bricolez-vous chaque année de nouvelles recettes en essayant d’atteindre l’excellence en matière de pâtisserie ?

L’origine des sucreries de pâtisserie pendant les grandes fêtes de fin d’année est ancienne. Lorsque nous sommes heureux de fêter quelque chose, nous aimons cuisiner et partager. Surtout les confiseries, qui sont considérées comme de petits cadeaux précieux.

Au Moyen Âge, les épices comme la noix de muscade, le poivre et la cannelle ont commencé à faire leur apparition. Les Européens ont appris à aimer l’éclat que les épices donnaient à leurs plats et à leurs préparations sucrées également. Si vous cherchez une recette de biscuit de cette époque, vous trouverez quelque chose de très fortement épicé. Pensez au sablé au cumin. Vous aurez besoin de 200 g de farine, 125 g de beurre non salé, 50 g / 4 c.à.s de sucre, 3 c.à.c de graines de cumin, 1/2 c.à.c de cannelle moulue, 1/2 c.à.c de piment de la Jamaïque moulu, 1/4 c.à.c de cardamome moulue, 1/4 c.à.c de gingembre moulu, 1/4 c.àc. de sel. Préchauffez le four à 170°C. Mélangez la farine, le sucre et les épices dans un petit bol. Ensuite, ajoutez le beurre à l’aide d’un batteur électrique ou à la main. Lorsque la pâte devient ferme, roulez-la uniformément en la pressant entre deux morceaux de papier sulfurisé jusqu’à l’obtention d’un carré régulier. Coupez en morceaux réguliers, mettez-les sur un plateau et faites-les cuire au four pendant environ une heure. Dégustez votre version épicée du biscuit, saupoudrez-le de cannelle et buvez-le avec un chai latte. Ou peut-être avec une bière ?

Dans l’Europe du 17e siècle, les biscuits auraient pu être appelés “gâteaux” ou “mélanges”. Ce dernier pourrait être la translittération d’un mot persan. Ils étaient répandus principalement en raison de leur nature dense qui leur permettait de tenir la forme et de se conserver longtemps, ce qui est une caractéristique assez importante pour les voyageurs. Au début, ils auraient été façonnés en nœuds et en boucles, puis – plus tard – roulés finement comme un biscuit ordinaire. Du sucre et des épices auraient été ajoutés massivement pour les rendre plus riches et plus parfumés. Et voici la recette que vous devriez essayer. Mélangez 450 g de farine avec 120 g de sucre de sucre, ½ c.à.c de clous de girofle moulus, ¼ c.à.c de noix de muscade fraîchement râpée et remuez. Ajoutez 180 g de beurre en petits morceaux et massez le tout avec vos mains. Ensuite, mélangez 1 jaune d’œuf avec 1 c.à.s de crème et 1 c.à.s de sherry sucré (vous ne le regretterez pas !). Remuez bien et mélangez les ingrédients humides et secs, en les transformant en une boule de pâte modulable. Roulez-la en petites boules de 3 cm et trempez-en le dessus dans du sucre granulé. Placez les boules roulées sur une plaque à pâtisserie tapissée de papier sulfurisé. Le four doit être préchauffé à 180˚C. Et en 15 minutes ou moins, vous pourrez goûter à la saveur du passé.

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

4 × 3 =

No Comments Yet.