Le sarrasin – une céréale essentielle pour l’Homme et la nature

Posted on 3 min read

Le sarrasin est une céréale assez particulière. C’est un aliment de base pour certains, tandis que d’autres ignorent totalement son existence. Malgré ce que l’on peut croire, il ne contient pas de gluten.

Le sarrasin contient plus de nutriments et de vitamines que l’avoine ou le riz. De plus, cette céréale est utilisée comme plante de couverture. Cela signifie qu’elle éloigne les autres mauvaises herbes du sol dans lequel elle a été plantée.

Le sarrasin enrichit ainsi le sol et lutte contre l’érosion due aux pluies. Lorsqu’il est en fleur, il attire également les abeilles. Ces insectes produisent ensuite un miel épais, foncé et parfumé, aux notes amères.

Le sarrasin, souvent négligé

En dehors du récent intérêt pour les céréales anciennes, le sarrasin a souvent été négligé au profit d’autres céréales aux États-Unis, au Canada et en Europe. Pourtant, tous les États post-soviétiques ainsi que l’Asie sont totalement adeptes de cette céréale.

Les Russes, en particulier, adorent ces céréales duveteuses et terreuses. Ce sont les Grecs qui les ont apportées chez eux au IXe siècle, en même temps que le christianisme. Il n’est donc pas surprenant que la Russie soit le premier producteur mondial de sarrasin, avec une part de marché de 40 %. La Chine et l’Ukraine sont les autres grands producteurs.

Pendant ce temps, les Européens commencent seulement à prendre conscience des avantages du sarrasin.

Le sarrasin est une plante polyvalente

En plus de la Russie, la Chine, l’Inde, la Corée et le Japon utilisent le sarrasin pour produire de la farine. Par exemple, les célèbres nouilles japonaises soba sont faites de farine de sarrasin. En Inde, le sarrasin est cuisiné lors des célébrations de divers festivals.

Le sarrasin peut être bouilli, sauté et cuit au four. Il peut être utilisé de manière interchangeable avec le riz. Le grain peut être consommé seul ou comme ingrédient dans des plats comme les boulettes de viande, les poivrons farcis ou les soupes.

Essayons une recette russe classique

La recette la plus simple et pourtant très classique nous vient de Russie et ne comporte que quelques ingrédients : le sarrasin aux cèpes.

  1. Laver et sécher 200 g de sarrasin. Le sarrasin que tu utilises a peut-être déjà été grillé. Sinon, chauffer une poêle à feu vif et faire griller les grains pendant quelques minutes. Cela renforcera la saveur des grains, ajoutant des notes de noix au plat.
  2. Dans une casserole, faire bouillir 400 g d’eau avec une pincée de sel.
  3. Ajouter les grains de sarrasin grillés.
  4. Dès que l’eau bout à nouveau, réduire le feu et retirer la mousse brune à l’aide d’une cuillère. Laisser cuire pendant 6 à 8 minutes. Puis retirer du feu et couvrir avec le couvercle pendant quelques minutes supplémentaires.
  5. Pendant ce temps, couper finement 1 oignon et 200 g de cèpes en petits morceaux.
  6. Allumer une poêle à feu moyen et faire revenir l’oignon haché jusqu’à ce qu’il soit translucide.
  7. Ajouter ensuite les cèpes et faire cuire jusqu’à ce que le liquide des champignons se soit évaporé.
  8. Une fois que le mélange de légumes est prêt, le transférer dans la poêle avec le sarrasin. Bien mélanger et réchauffer le tout pour permettre au jus d’être absorbé par les grains.

Il est essentiel de surveiller de près l’état de préparation du grain. Il faut qu’il reste tendre et moelleux, comme le riz. Un sarrasin pâteux ou pas assez cuit gâchera le goût du plat.

Saupoudrer un peu d’aneth frais sur le plat et le servir seul ou comme garniture pour accompagner le plat principal.

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

8 + seventeen =

No Comments Yet.