La salade de pommes de terre, un plat universel ?

Posted on 4 min read

Certains plats font tellement partie de notre vie quotidienne que nous ne voyons pas où ils ont pu être inventés ou mangés ailleurs. Et la salade de pommes de terre avec le cervelas sonne très suisse à mes oreilles et aux vôtres très certainement aussi. Plat incontournable des pique-niques estivaux et madeleines de Proust pour beaucoup, elle ravive des souvenirs d’enfance et de bons moments entre amis. Elle soulève des débats, mais au bout du compte, c’est toujours la recette de notre grand-mère qui est la meilleure. Mais saviez-vous que ce plat qui nous semble si emblématique se retrouve dans plusieurs cuisines à travers le monde ?

En Espagne, elle s’appelle l’ensaladilla rusa, elle est composée de carottes, de thon, d’œufs, d’olives fourrées aux anchois et de petit pois. On n’oublie pas les hectolitres de mayonnaise maison qui assemblent le tout et qui envoient de vie à trépas quelques dizaines de pauvres gens chaque année là-bas. Fortes chaleurs et mayo maison ne font pas bon ménage, vous voilà avertis. Comme son nom l’indique, la recette vient de Russie et dans ce pays comme en Ukraine et en Iran, elle se nomme Salade Olivier.

Direction La France, je me rappelle encore d’un délice préparé par un amateur éclairé. Chez lui, pas de mayonnaise mais du vin blanc. Quand les pommes de terre étaient encore chaudes, il les pelait et les coupait en tranches de 1 cm d’épaisseur. Puis encore chaudes, il les arrosait de vin blanc et les mélangeait délicatement. Quand elles étaient froides, il rajoutait une vinaigrette de sa composition et des herbes aromatiques fraîches finement ciselées. Pour lui, la reine des pommes de terre c’était la ratte.

Dans le sud-ouest des États-Unis, on retrouve la salade de pommes de terre en chiffonnade. Pas de mayonnaise, mais de l’avocat et du concombre qui jouent ici admirablement de leurs textures respectives, tandis que la légèreté de la vinaigrette au citron couronne le tout sans étouffer les parfums.

En Inde, chez les maîtres des épices, on la mange avec des graines de moutarde, qui ont été préalablement sautées à la poêle, du cumin et du piment. Un vrai délice épicé.

Et puis ma préférée… Oui je sais, ce n’est pas bien d’avoir des préférées mais c’est la vie ! C’est la Poteto Sarada qui nous vient du Japon. Là les pommes de terre sont carrément écrasées, mélangées en hiver avec des carottes légèrement cuites ou des edamame en été, par exemple. On rajoute des concombres qui ont été salés précédemment. Du vinaigre de riz et de la mayonnaise japonaise qui est légèrement vinaigrée pour compléter le tout. Rien que d’y penser, j’en ai l’eau à la bouche. Particularité, elle est servie en boules comme de la glace.

La pomme de terre, cuite puis refroidie, utilisée dans toutes ces recettes, est un allié santé, sachez-le ! Mais pourquoi me diriez-vous ? Tout le monde le sait, la pomme de terre est riche en amidon, mais ce que l’on sait moins c’est qu’une partie de cet amidon est dit « résistant » et qu’avec ce type de cuisson on le trouve en plus grande quantité que dans les frites, par exemple. Cet amidon résistant va agir un peu comme les fibres, il va fermenter au niveau du côlon et vous aider à préserver l’équilibre de votre flore intestinale. Et quand cet équilibre-là est présent, votre santé physique et émotionnelle est bien meilleure. Donc mangez des pommes de terre !!!

Et le type de pommes de terre, me demanderez-vous ? Plutôt fermes ou farineuses ?? Il y a tellement de sortes que quelque fois on s’y perd. C’est un vaste débat, mais pour moi pas le choix, il faut aller là où votre cœur et vos papilles gustatives vous portent. Certains vont opter pour des pommes de terre à chair ferme même si cela semble ne pas être logique. Prenez l’exemple du Chef Robuchon qui à l’époque avait fait sa fameuse purée avec des rattes (super fermes) et qui à la base n’étaient pas du tout recommandées pour cet usage, et pourtant sa purée était incroyable. Depuis, on l’utilise aussi pour la salade de pommes de terre. A contrario, vous trouvez d’autres chefs qui ne jurent que par des variétés farineuses.

Personnellement, j’adore les farineuses mais à chacun sa préférence. Quoiqu’il en soit vous trouverez tous les types de pomme de terre dont vous aurez besoin sur farmy.ch

Qui a envie d’une salade de pommes de terre maintenant, lève la main… ah oui, ça fait du monde. Alors tout le monde en cuisine et n’oubliez pas, quoi que vous choisissiez comme recette, pensez qu’il y a encore des centaines d’autres façons de préparer ce magnifique tubercule. Et encore plein de découvertes à faire.

Vive la Pomme de Terre ! Et bon appétit.

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

two × 5 =

No Comments Yet.